Warning: session_start() [function.session-start]: open(/home/content/19/3498519/tmp/sess_abfm2c9brardkv02n96uis8842, O_RDWR) failed: No such file or directory (2) in /home/content/19/3498519/html/index.php on line 3
Bienvenue sur le site officiel de l'Archidiocèse de Port-au-Prince
nonce en Haiti
Nouveau Nonce en Haïti

Le Nouveau Nonce est dans le pays depuis le mardi 10 mars 2015. Prochainement il y aura une cérémonie de présentation...
année sainte
Du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016, l’Église catholique célébrera une Année Sainte extraordinaire consacrée à la Miséricorde. Ce « Jubilé de la Miséricorde...
directoire homilétique

Cité du Vatican, 10 février 2015. Le Cardinal Robert Sarah, Préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrement, a présenté...
persecusion religieuse
Depuis novembre 2014 jusqu'à aujourd'hui 34 attaques et cambriolages ont été faits sur et dans communautés religieuses ou Instituts de vie consacrée. Les religieuses sont...
Saviez-vous?
Trois raisons principales ont porté le cardinal Bergoglio à choisir le nom de François: pour que l'Église soit et demeure pauvre et disciple de Jésus...
Info-Pratique
Prières
Sanctuaires
Célébrations Spéciales
Vie sacerdotale
Bon à savoir
Documents pontificaux
Bulletin
Fenêtre sur Rome
Prières Universelles
CHR
Akesna
L’URF
Radio Soleil
Le monde vu de Rome
VIS
Bon à savoir

Bon à savoir       

 

QU'EST-CE QUE L'EUCHARISTIE? C'est le don que Jésus Christ lui-même nous fait de son corps, de son sang, de son âme et de sa divinité sous les apparences du pain et du vin. Il voile sa gloire infinie, sa beauté et sa dignité au Saint Sacrement.

 

QU'EST-CE QUE L'ADORATION EUCHARISTIQUE?  C'est une façon de témoigner notre amour pour Jésus qui nous aime au point de ne jamais vouloir nous quitter. Il demeure ainsi avec nous, jour et nuit, au Saint Sacrement. Le Pape Jean-Paul II, dans sa lettre apostolique Dominicae Cenae, dit que l'adoration eucharistique est un devoir fondamental de la vie du chrétien, et que le culte privé du Saint Sacrement complète la célébration liturgique de l'Eucharistie.

 

Paroles de Jean Paul II autour l’Eucharistie

L’Eucharistie est d’une efficacité suprême pour la transformation du monde en un monde de justice, de sainteté et de paix.  17 Juin 1979 (Fête Dieu).

Le moyen le meilleur et le plus sûr d'établir une paix éternelle sur terre est par la grande puissance de l'adoration perpétuelle eucharistique du Saint Sacrement. 2 décembre 1981.

Partout l’homme est un pèlerin de l’absolu. C’est un pèlerin qui chemine vers la maison du Père où il a sa véritable demeure. Tout comme le corps humain qui a faim de pain et soif d’eau, l’esprit humain — créé à l’image et à la ressemblance de Dieu — a soif de Dieu, du Dieu vivant. L’Eucharistie est la réponse de Dieu à la soif des hommes qui cheminent en ce monde vers la patrie céleste… Soyez des témoins de l’absolu. Homélie au Brésil, 22 octobre 1991.

L’Eucharistie est ce fil d’or qui unit les générations chrétiennes continuellement nourries par Elle. Audience générale du 9 juin 1993.

Depuis deux mille ans, l'Église est le berceau où Marie dépose Jésus et où elle le confie à l'adoration et à la contemplation de tous les peuples. Qu'à travers l'humilité de l'Épouse puisse resplendir davantage encore la gloire et la force de l'Eucharistie, qu'elle célèbre et conserve en son sein ! (Incarnationis Mysterium) 29 novembre 1998.

Pour évangéliser le monde, il faut des "experts" en célébration, en adoration et en contemplation de l’Eucharistie. Pour la Journée missionnaire mondiale, 29 avril 2004.

 

 

 

Les Promesses du Sacré Cœur à sainte Marguerite-Marie Alacoque

 

Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires à leur état.

Je mettrai la paix dans leurs familles.

Je les consolerai dans toutes leurs peines.

Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout au moment de la mort.

Je répandrai d'abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.

Les pêcheurs trouveront dans mon Cœur la source et l'océan infini de la miséricorde.

Les âmes tièdes deviendront ferventes.

Les âmes ferventes s'élèveront rapidement à une grande perfection.

Je bénirai les maisons où l'image de mon Sacré-Cœur sera exposée et honorée.

Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les cœurs les plus endurcis.

Les personnes qui propageront cette dévotion, auront leur nom inscrit dans mon Cœur, et il ne sera jamais effacé.

Je te promets dans l'excès de la miséricorde de mon Cœur que mon amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis du mois, neuf fois de suite, la grâce de la pénitence finale ; qu'ils ne mourront point en ma disgrâce ni sans recevoir leurs sacrements ; mon Cœur se rendra leur asile assuré à cette dernière heure.

 

Se préparer à la Confession Sacramentelle

 

Les trois actes du pénitents : la contrition, la confession (aveu), la réparation (pénitence).

La contrition parfaite ouvre la voie à un bon examen de conscience qui permet : de mieux se connaître soi-même, de découvrir des péchés auxquels on ne pense jamais, de mieux orienter ses efforts, de prendre des résolutions, de faire une bonne confession et d’en tirer davantage de grâces.

 

Comment examiner sa conscience ?

 

L'examen de conscience se fait avant la confession, à l'église ou chez soi, seul et dans le silence.

Une fois qu’on est dans la disposition de la prière on prend un temps de silence ; ensuite on récite le Pater, l’Ave Maria, le Credo, puis une prière comme celle-ci :

Seigneur, aidez-moi à connaître mes péchés, éclairez-moi, ouvrez mes yeux, aidez-moi à connaître ce que j'ai fait contre vous, contre mon prochain et contre moi-même. Montrez-moi que j'ai péché par des actions mauvaises et méchantes, par des paroles déshonnêtes et fausses, par des pensées inconvenantes... Montrez-moi mes oublis et mes omissions à faire et à dire le bien. Seigneur, mettez en moi la grâce de regretter sincèrement le mal que j'ai fait et l'omission du bien. Faites-moi la grâce de la contrition par amour de Vous, d'une franche et bonne confession et d'une sincère réparation.

Après cette prière, on s’examine en se posant les questions suivantes :

1. Suis-je poussé à m'approcher du Sacrement de Pénitence par un désir sincère de purification, de conversion, de renouvellement de vie et celui d'un amour plus profond de Dieu, ou bien serait-ce pour moi comme un fardeau dont je me charge le plus rarement possible ?

2. Ai-je oublié, de propos délibéré, dans mes confessions passées, certains péchés graves (ou douloureux à avouer) ?

3. Ai-je accompli la pénitence qui m'a été imposée ? Ai-je réparé les injustices commises ? Me suis-je proposé de réformer ma vie selon l'Evangile ? Me suis-je appliqué à mettre en pratique mes résolutions ?

 

Ensuite on prépare sa confession avec ordre (péché contre Dieu, contre le prochain, contre vous-même) en se demandant 

- si la dernière confession a été bien préparée, bien faite,

- si on y avait caché ou non quelque chose volontairement,

- si on a bien fait pénitence,

- si on a tenu sa résolution,

- si on a tenu compte de ce que le prêtre a dit en confession.

 

La confession

 

Quand arrive le moment de la confession on se recueille devant le Saint-Sacrement (si c’est à l’Église) en récitant les trois Actes : l'acte de Foi, l'acte d'Espérance, l'acte de Charité.

Devant le Prêtre et à genoux le pénitent dit : « Bénissez-moi, mon père, parce que j'ai péché ». Pendant que le Prêtre donne la bénédiction d’accueil, il fait le Signe de la Croix.

 

Ensuite le pénitent dit depuis combien de temps il ne s’est pas confessé puis s’accuse de manière précise de ses péchés. Il parle assez fort pour que le Prêtre puisse entendre sans attirer l’attention d’éventuels curieux. Il est parfois utile de se situer (âge, état civil, profession, etc.) Après l’accusation de tous ses péchés, le pénitent ajoute : «  Je m'accuse encore de tous les péchés que j'aurai pu oublier involontairement et de tous ceux de ma vie passée ; j'en demande pardon à Dieu, et à vous mon Père, pénitence et absolution si vous m'en jugez digne ».

 

Alors le confesseur intervient, le pénitent écoute ses avis et conseils, réponde à ses questions; le pénitent peut aussi lui poser des questions autour de la matière de la confession. Si l’absolution n’est pas différée il récite l’acte de Contrition : « Mon Dieu, j'ai un très grand regret de vous avoir offensé parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché vous déplaît ; je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence. Amen ».

Le Prêtre donne alors l'absolution ; le pénitent se signe lorsqu'il trace le Signe de la Croix et répond : Amen, remercie le Prêtre et se retire pour aller prier sans oublier d’accomplir sa réparation (pénitence).

 

Bon à retenir

 

Les  10 COMMANDEMENTS DE DIEU

 

I. Un seul Dieu tu adoreras, et aimeras parfaitement.

II. Dieu en vain tu ne jureras, ni autre chose pareillement.

III. Les dimanches tu garderas, en servant Dieu dévotement.

IV. Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne.

V. Homicide point ne seras, de fait ni volontairement.

VI. Impudique point ne seras, de corps ni de consentement.

VII. Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras sciemment.

VIII. Faux témoignage ne diras, ni mentiras aucunement.

IX. L'oeuvre de chair ne désireras, qu'en mariage seulement.

X. Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son oeuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.

 

       Les 7  COMMANDEMENTS DE L'EGLISE :

 

1. Tu sanctifieras les Dimanches et les fêtes d'obligation ou de précepte (Noël, Pâques, l'Ascension, Pentecôte, l'Assomption, la Toussaint). 2. Tu participeras à la Messe tous les Dimanches et fêtes d'obligation ou de précepte. 3. Tu te confesseras au moins une fois l'an (avant Pâques). 4. Tu communieras chaque année à Pâques. 5. Tu jeûneras aux jours fixés par l'Eglise (Mercredi des Cendres et Vendredi Saint). 6. Tu feras abstinence aux jours fixés par l'Eglise (les vendredis et le Mercredi des Cendres). 7. Tu payeras les dîmes dues à l'Eglise (denier du culte, casuel, honoraires de Messe, quêtes).

 

          LES 7 PECHES CAPITAUX

 

1. L'ORGUEIL (l'ambition, la présomption, la vaine gloire)  2. L'AVARICE (injustice, tromperie,  vol, trahison pour des biens, endurcissement du coeur envers les pauvres, inquiétude de l'esprit, oubli de Dieu et de l'éternité pour les biens de ce monde) 3. La LUXURE (impureté de pensée, impureté d'action, impureté de parole, impureté de regard [images, films, lectures])  4. L'ENVIE et la JALOUSIE (calomnie, médisance, délation, trahison, rivalité, discorde, haine) 5. La GOURMANDISE 6. La COLERE 7. La PARESSE

 

            Les 3 VERTUS THEOLOGALES

La Foi,  l'Espérance, la Charité (amour de Dieu, du prochain)

 

Les 4 VERTUS CARDINALES

La prudence, la justice, la force,  la tempérance

 

Les 7 VERTUS opposées aux 7 PECHES CAPITAUX

Humilité, détachement, chasteté,  charité (solidarité), tempérance, patience, courage.

 

        LES 8 BEATITUDES

  1. Heureux les pauvres en esprit. 2. Heureux les doux. 3. Heureux les affligés. 4. Heureux ceux qui ont faim. 5. Heureux les miséricordieux. 6. Heureux les coeurs purs. 7. Heureux les artisans de paix. 8. Heureux les persécutés pour Dieu.
 
An error occured:
File: Unknown
Line: 0

Message: Unknown: open(/home/content/19/3498519/tmp/sess_abfm2c9brardkv02n96uis8842, O_RDWR) failed: No such file or directory (2)
An error occured:
File: Unknown
Line: 0

Message: Unknown: Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct ()